Spéléologie en Haute-Saône

Pratiquer la spéléologie en Haute Saône

Index
Histoire
Karst
CDS 70
Clubs 70
Agenda
Liens
Editeur

La pratique de la spéléologie revêt plusieurs facettes : visite de classiques, prospection pour découvrir de nouvelles cavités, désobstruction dans le but de découvrir de nouvelles galeries dans des cavités connues, topographie pour dresser la carte des cavités... sans parler de la plongée spéléo ou de la descente de canyon.

Si la morphologie des classiques du département fait de ces cavités des sites d’initiation d’accès relativement aisé, il ne faut pas oublier que, pour s’initier à la spéléologie avec le minimum de risques, il est préférable de faire appel aux clubs du département et à leurs brevetés fédéraux. Les modalités varient suivant les clubs (cavité visitée, durée de la sortie, coût...), aussi, il est préférable de contacter les Présidents de clubs pour avoir des informations précises. Dans tous les cas, la souscription d’une assurance couvrant la pratique de la spéléologie est à conseiller.

La découverte du milieu karstique ne se limite pas à la seule sortie spéléo d’initiation : les sentiers karstiques, tels celui de l’ASHVS qui relie en surface la Grotte du Deujeau à Arbecey à la Résurgence de la Baume à Scey sur Saône, permettent de découvrir phénomènes karstiques, végétation des plateaux calcaires et histoire locale. La visite de ces sentiers pouvant se faire à pieds ou à VTT, seul, en famille ou accompagné par des spéléos.

Le nombre de cavités du massif du Jura et sa proximité font que les départements du Doubs et du Jura sont des lieux de pratique de la spéléologie haut-saônoise. Certains clubs (Spéléo Club de Vesoul, Groupe Spéléo Marcel Loubens...) trouvant le territoire de notre département trop exigu (et son potentiel karstique trop réduit) et ne se contentant pas de la simple visite de classiques, ont été jusqu’à mener d’importants travaux de désobstruction dans des cavités du Doubs et ont aujourd’hui leur nom associé à la découverte et à l’exploration de plusieurs des grandes cavités de la région.

Enfin, les longs week-end et les vacances rendent possibles la visite de cavités plus lointaines dans le Vercors, les Causses, les Pyrénées ou à l’étranger (expéditions en Italie et en Slovénie de l’ASHVS pour ne citer que les plus récentes).